Comment bien gérer son business en période de crise sanitaire ?

période de crise sanitaire

La propagation rapide du coronavirus (COVID-19) a eu un impact dévastateur sur l’économie mondiale. Partout, dans le monde, des entreprises de toutes taillent et de tout horizon veulent savoir s’il existe un moyen de sortir de cette crise extraordinaire, et quelles mesures doivent être prises pour sortir de la crise. Pour vous, propriétaire ou dirigeant d’entreprise, guider en durant une crise signifie généralement saisir des choix compliqués, ayant parfois un impact durable sur vos employés et l’ensemble de l’entreprise.

Évaluer l’impact de la crise sur votre chiffre d’affaires

Populations restreintes, production mondiale réduite ou stagnante, ralentissement du commerce international… Le COVID-19 a provoqué une crise économique sans précédent dont les conséquences sont encore incertaines. Pour la plupart des entreprises, selon le business unit, cela se traduira plus ou moins par une baisse significative du chiffre d’affaires, ce qui peut éventuellement conduire à une augmentation du besoin en fonds de roulement en raison de l’augmentation des stocks et de l’allongement du “temps de collecte”. Dans le même temps, les entreprises situées dans les zones les plus durement touchées ont ralenti leurs opérations en raison des restrictions de personnel et ne sont pas en mesure de répondre à la demande. Au vu de cet environnement macroéconomique, en tant que PME, vous bénéficierez d’un modèle de prévision de chiffre d’affaires jusqu’à 6 mois pour affiner votre analyse en fonction de votre propre historique de revenus et de la connaissance de vos clients et de leur comportement d’achat. Cependant, il est important de développer un modèle flexible qui contient différents scénarios possibles du plus optimiste au plus conservateur comme le fait Paul Morlet. Si vous désirez avoir plus d’informations sur comment Paul Morlet management a su faire vivre son business en temps de crise, n’hésitez pas à visiter son site.

Diminuer votre coût et conserver vos BFR

En fonction de votre situation de revenus actuelle, vous pouvez activer différents leviers à court terme pour accroître la flexibilité de l’entreprise. D’abord, passez en revue les coûts variables et les coûts fixent un par un, y compris ceux qui vous semblent insignifiants, pour déterminer les coûts qui ne sont pas importants pour le maintien de l’entreprise, afin de pouvoir les réduire, voire les éliminer. Suspendez si possible votre plan d’investissement, en attendant de retrouver de la visibilité. En ce qui concerne vos coûts salariaux, les éléments qui doivent être gérés le plus à ce jour, le processus de réévaluation comprend la priorisation des emplois qui ont le plus d’impact sur l’entreprise. Selon la situation, vous pouvez envisager plusieurs solutions comme les congés payés, chômages partiels, minimisation du temps de travail. La loi d’urgence sanitaire assouplit temporairement les mesures. Un autre levier important est lié à votre fonds de roulement. Lorsque vos revenus baissent, votre fonds de roulement augmente.  Notamment en temps de crise, Paul Morlet a réduit au maximum la dette par une stratégie coordonnée visant à partager au maximum le paiement des dettes fournisseurs tout en accélérant le remboursement des créances clientes. 

Identifier de nouveaux leviers d’efficacité 

De la gestion de la relation client à l’encaissement des paiements, certains processus rencontrent des limites en temps de crise. Les défauts de paiement sont notamment liés à l’utilisation de cartes bancaires et de chèques. Si vous fournissez des services réguliers, vous bénéficierez de paiements automatiques par lien de prélèvement pour assurer vos revenus comme celui de Paul Morlet management. Dans le cas où votre client signerait la lettre d’autorisation à l’avance, il peut s’assurer que les factures sont collectées en temps réel dans un délai déterminé, et en même temps vous libérer des tâches manuelles fastidieuses telles que les rappels clients. Cette prospérité concerne particulièrement certains domaines d’activité, comme le streaming vidéo ou les logiciels de communication, et est étroitement liée aux conséquences de la crise.

Aborder les éventuels problèmes de manière constructive

Que ce soit avec vos employés, votre fournisseur, votre client ou tout autre collaborateur, vous devez faire jouer pleinement la transparence. Rappelez à vos salariés la valeur qu’ils apportent à l’entreprise, et expliquez-leur le but de chaque décision. Assurer la survie de l’entreprise et sa contribution future à l’économie. Continuer à fidéliser la clientèle en abordant les problèmes potentiels de manière constructive et dans un esprit de coopération. Trouver ensemble des solutions pour garantir le paiement tout en faisant preuve de flexibilité. À ce stade, le maintien d’une bonne relation avec les clients devrait être une priorité absolue. Par exemple, Paul Morlet management, pour les aider à traverser la crise, il a fourni gratuitement ces lunettes comme un service de base.  Afin d’accompagner les médecins et leurs patients en situation de crise sanitaire, divers sites mettent à disposition deux mois de consultations à distance gratuites pour les praticiens abonnés à sa plateforme. Systématiquement, n’hésitez pas à être encadré par les spécialistes et à solliciter l’avis de vos réseaux Professionnels pour vous garantir de choisir les bonnes décisions à court terme sans nuire à la reprise des prochains activités.

Tout ce que vous devez savoir sur le CSE en entreprise
Comment apprivoiser les moteurs de recherche pour faire connaître votre marque